Review: Une case en plus, de Ellen Forney

Aujourd’hui je vous partage mon avis assez rapide d’un ouvrage que j’ai lu: Une case en plus, de Ellen Fonley. Je n’ai pas grand chose à dire dessus mais, vu le format, j’avais envie de vous partager cette petite surprise! ALLONS-Y !!!

Synopsis: Ellen Forney est une autrice américaine underground multiprimée et connue entre autre pour écrire dans le prestigieux New York Times. Une case en plus est un complément de lecture astucieux qui fait suite à Une case en moins .

Aussi étonnant que cela puisse être au vu du sujet, ceci est un roman graphique, je répète, ceci est un roman graphique! De mon point de vue, ça dédramatise un peu le sujet qu’aborde l’auteur, ça a beau ne pas être une œuvre d’art, les dessins simplistes facilitent la lecture et donne un côté livre lambda de développement personnel à la sauce « Les paresseuses ». Le format est donc un brin novateur pour moi qui suis habitué aux livres écrit par des spécialistes et qui peuvent être vite ennuyeux ou compliqué. En somme, le livre va droit au but, la lecture est rapide et le graphisme donne un côté anodin. Sur la forme, je valide complètement, c’est rafraîchissant !

Sur le fond maintenant. Si vous êtes un tantinet intrigué, je me dois de vous dire que ce n’est pas un livre témoignage mais plus un guide assez complet qui irait très bien à ceux découvrant la maladie. Tout y est: les symptômes, les traitements, le sommeil… et j’en passe! Il y a même une page sur comment casser les comprimés… ça a l’air stupide mais au moins Ellen Forney a le mérite de le préciser et d’éviter la galère des gros comprimés à avaler. Si vous venez d’apprendre que vous êtes bipolaire, foncez ! Ce livre est génial !
Pour les autres, c’est un livre beaucoup moins intéressant, « les conseils éclairants » sont assez banales si on a fait un minimum de recherche sur Google mais certains passages peuvent être néanmoins utiles pour se rappeler les symptômes (ce qu’elle appelle « drapeaux rouges) à surveiller. Il n’y a cependant pas de vrai apport personnel, pas de petit trucs que seule l’auteure fait et qu’elle sait être débile mais qui marche pour elle. Pas non plus de lien avec sa vie… Je le regrette.

En somme, si vous ne connaissez pas la bipolarité, lisez le et passez le à votre entourage! Il s’agit d’un guide complet pour débuter votre immersion dans l’univers de la bipolarité! Ce roman graphique est grand public et il faut le faire circuler au plus grand nombre !
Si vous voulez approfondir la question, il va falloir vous tourner vers d’autres livres.
Mais, même si mon avis est tranché et que je me suis un brin ennuyée, je suis contente de voir une maladie psychiatrique abordé aussi simplement et dédramatisant par sa forme. Par ailleurs, j’ai vu que l’auteure avait fait un autre roman graphique sur la dépression qui est bien plus personnel, celui-ci j’ai bien envie de le lire !


Prenez soin de vous,
Nelly


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s