Mon problème avec les livres de développement personnel

Photo by Patrick Tomasso on Unsplash

Ce soir, je suis en train de siroter mon lait avec plein de miel parce-que je sens venir les premiers symptômes de l’angine, de là, mon regard flotte vers ma bibliothèque. Constat, je commence à posséder une petite collection de livre de développement personnel…. Et, franchement, ils m’ont pas apporté grand chose hormis une reprise de conscience de certains mécanismes que j’avais et éventuellement me donner des idées pour mes patients. Mais, en m’attardant dessus… Ce type de livre commence à me déranger, tout en reconnaissant que j’aime bien connaître les points de vue d’autres personnes.

D’après Wikipédia (oui, j’ose utiliser cette source! ), « Le développement personnel est un ensemble hétéroclite de pratiques, appartenant à divers courants de pensées, qui ont pour objectif l’amélioration de la connaissance de soi, la valorisation des talents et potentiels, l’amélioration de la qualité de vie personnelle, la réalisation de ses aspirations et de ses rêves. Le développement personnel n’est toutefois pas une sorte de psychothérapie et résulte d’influences multiples. En effet, la psychologie et la philosophie, et souvent la diététique et la pratique du sport, fondent généralement les pratiques des acteurs du développement personnel moderne ; d’autres y rattachent également des notions religieuses ou relevant de l’ésotérisme ». Sur les pratiques hétéroclites, j’ai envie de dire, que chaque personne pourrait présenter une forme de développement personnel, tant le parcours de chacun est unique et peut être inspirant. Cependant, à l’heure actuelle, j’y vois plus une machine à cash avec la plupart du temps des idées entendues partout saupoudrer « d’exercices ». La volonté d’aider est là et basé souvent sur le parcours de l’auteur qui aura eu aussi des problèmes, néanmoins, il aura trouver un moyen de s’en sortir. Psychologie de comptoir? Plus ou moins, certains vont tout de même s’appuyer sur des études scientifiques mais n’utiliser que la partie qui les intéresse et parfois en interprétant pour correspondre à leurs arguments.
En vrai, qui a lu les annotations d’articles, livres et j’en passe? Je ne jette la pierre à personne, je suis pareil, une flemme monumentale de vérifier les sources, sauf si le livre m’a intéressée au point de le relire…. ce qui est rare. Inconsciemment, le fait de citer est une forme d’argument d’autorité et suppose que l’auteur a étudié le sujet, ou en tout cas c’est ce qu’il souhaite nous faire croire.

Pourtant, quand je lis ces livres, les mêmes idées reviennent mais sous différent postulat: bien dormir, travailler dur à réaliser ces rêves, reprendre confiance en soi, faire de l’exercice physique etc… Vous les connaissez aussi bien que moi, ils sont partout ces conseils: votre mère le dit, votre médecin, votre conjoint, la vieille dame dans la rue, votre meilleure amie… Partout ils sont ! La seule différence? Un étranger, plein de charisme, vient nous vendre un rêve de changement, de succès tout en racontant ses galères, sa vie misérable… Un petit côté pathos qui fonctionne souvent.

Là, en ce moment, le féminisme bat son plein (je reparlerai certainement de la figure de sorcière sur-utilisé à l’heure actuelle), le business modèle aussi(le succès se mesure à l’argent que vous faites…), et passant par là, les livres de psychologues/psychiatres. Les derniers m’intéressent beaucoup plus de part mon métier mais aussi pour apprendre de nouveau concept ou auteurs à lire.
Vous allez me dire « mais pourquoi tu continues à les lire? ». 1. Je suis curieuse de nature et par là vient le côté un peu pigeon en mode « Oh il vend du rêve ! Je me demande ce que ça propose ! » 2. J’aime les témoignages de parcours de vie et les mécanismes d’adaptation mis en place. 3. Les exercices proposés peuvent m’aider pour mes patients lorsque je sèche un peu sur le travail de confiance en soi ou autres, ça me permet d’avoir plusieurs manières d’aborder un sujet et je pense que c’est important.

Est-ce que je vais vous conseiller de lire ce genre de livre? Je commence à me dire que non (même si, je fais des reviews), ça ne sert pas à grand-chose, parce-que la lecture de ce type d’ouvrage est très personnel et doit correspondre à votre sensibilité (rien que pour accrocher avec le style d’écriture de l’auteur) et aussi, avec vos problématiques. Or, je vais pas mentir, les problèmes posés sont volontairement flous pour parler au plus grand nombre et par conséquent, avoir ce côté « vérité générale ». En réalité, tout le monde ne correspond pas parfaitement à cette vérité définie par l’auteur, chacun est différent et un même exercice peut aider l’un mais aggraver la situation d’une autre personne. Mon conseil est donc de prendre avec parcimonie les conseils de ces livres et de toujours garder en tête que si ça fonctionne pas pour vous, ce n’est pas vous le problème, mais l’exercice qui n’était pas fait pour vous. Point.

Prenez soin de vous,
Nelly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s